jeudi 28 janvier 2016

Le PYD n'a pas été invité aux pourparlers de Genève

Saleh Muslim: PYD not Invited to Geneva Talks

PYD Leader says they have not received an invitation to the U.N.-mediated Syria peace talks

Hawar Abdulrazaq

2 days ago   |  Kurdistan

QAMISHLO - Saleh Muslim, the leader of the Kurdish PYD party, has not received an invitation to the U.N.-mediated Syria peace talks in Geneva and is not aware of any Kurdish representatives getting an invitation, he said on Tuesday.

"Of course we would sincerely like to join, and also we think that if we don’t join it, this Geneva 3 will fail as happened in Geneva 2, where they excluded some sides," Muslim told Reuters.

"Of course we are representing a large number of people on the ground… so by excluding us they are not doing well for a political solution."
Source : http://www.basnews.com/index.php/en/news/kurdistan/255658

mardi, 26 janvier 2016 19:11
Khaled Khoja : Sergueï Lavrov cherche à tromper le monde en limitant la représentation des Kurdes à Genève au PYD

(26 jan) : Le Président de la Coalition Nationale Syrienne Khaled Khoja a déclaré que le Ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov cherche à tromper le monde en insistant et présentant le PYD comme le seul représentant des Kurdes dans les négociations à venir. Il y a deux membres représentant les Kurdes dans la délégation de négociations de l'Opposition formée par le Comité suprême des négociations à Riyad, mais aussi des membres kurdes dans tous les bureaux et organismes pour la suite.
Rappelons qu'hier, Nagham Al Ghadri, Vice-présidente de la Coalition,a démenti les rumeurs affirmant que les Kurdes ne sont pas représentés dans l'Opposition syrienne, ajoutant que le Conseil national kurde, une composante clé de l'Opposition syrienne, est représenté dans la délégation de négociations de l'Opposition.
Fouad Aliko, Membre de l'Organe politique et Membre de la délégation de négociations de l'Opposition formée par le Comité suprême des négociations, a déclaré que plus de 600 000 Kurdes en Syrie ont signé un document reconnaissant le Conseil national kurde comme leur représentant. Ce document sera présenté à l'Organisation des Nations Unies.
M. Aliko a affirmé que sa présence dans l'équipe de négociations de l'Opposition fait partie d'un projet national visant à préserver les droits de tous les Syriens et à garantir les droits des Kurdes, contrairement au régime dictatorial d'Assad qui a longtemps renié les droits civils des Kurdes.
De plus, le Parti de l'Union démocratique kurde (PYD) ; un représentant du régime d'Assad ; ne propose pas un véritable projet kurde et n'a rien à voir avec les droits des Kurdes, ajoutant que le PYD a empêché les forces Peshmergas, qui voulaient protéger les Kurdes des attaques du régime d'Assad et de l'Etat Islamique, d'entrer en Syrie en 2015.
Source : http://fr.etilaf.org/all-news/news/khaled-khoja-serguei-lavrov-cherche-a-tromper-le-monde-en-limitant-la-representation-des-kurdes-a-geneve-au-pyd.html

Fabius: Le PYD ne sera pas invité aux pourparlers de paix à Genève

L'extension syrienne du PKK ne figure pas parmi les interlocuteurs du régime d'al-Assad le 29 janvier à Genève, assure le chef de la diplomatie française.

27.01.2016

AA - Paris - Bilal Muftuoglu

Le Parti de l’Union démocratique (PYD, kurde syrien) ne sera pas invité aux pourparlers de paix qui auront lieu le 29 janvier à Genève sur l'avenir de la Syrie, a annoncé mercredi le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius.
"Monsieur de [Staffan de] Mistura [Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations unies pour la Syrie] m'a dit qu'il n'avait pas envoyé de lettre d'invitation" au PYD, a déclaré le ministre français, s'exprimant sur la radio France Culture.

Le PYD est l’extension syrienne du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) qui est considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, les Etats-Unis et l’Union européenne (UE).

Fabius a aussi annoncé qu'il avait parlé à Riad Hijab, coordinateur de l'opposition syrienne et qu'il répondrait mercredi matin à l'ONU sur les pourparlers de paix.

L'ONU avait formellement invité le régime de Bachar al-Assad et l'opposition syrienne aux pourparlers de paix qui auront lieu le 29 janvier, et non pas le 25 janvier comme initialement prévu.

Interrogé sur la nécessité de la présence du PYD aux pourparlers de paix, le Quai d'Orsay avait estimé mardi que seule l'opposition modérée devrait être "l'interlocuteur du régime" à Genève.

"Le groupe de l'opposition issu de la conférence de Riyad rassemble pour la première fois un large spectre de politiques et militaires non djihadistes qui se sont engagés autour d'un projet commun pour une Syrie unie, libre, démocratique et respectueuse de tous. C'est donc à lui qu'il revient d'être l'interlocuteur du régime dans les négociations", avait noté le Quai d'Orsay dans une déclaration.
La Turquie avait annoncé qu'elle boycotterait les pourparlers de paix syriens si le PYD participe aux négociations.

"A quel titre le PYD va-t-il s’asseoir à la table [des négociations] ? Est-ce qu’une organisation terroriste peut être la représentante du peuple [kurde syrien]?", s'était interrogé le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu, s'exprimant mardi sur la chaîne turque NTV.
Source : http://aa.com.tr/fr/politique/fabius-le-pyd-ne-sera-pas-invit%C3%A9-aux-pourparlers-de-paix-%C3%A0-gen%C3%A8ve-/511019

En revanche :

"Mete Sohtaoğlu ‏@metesohtaoglu 9 h

Jaish al-Islam and Ahrar al-Sham will be represented at #Syria peace talks in #Geneva"

Source : https://twitter.com/metesohtaoglu/status/692661427610505216

Voir également : Les Kurdes sont bien représentés dans la délégation des négociations de l'opposition syrienne

Amusant : Salih Muslim (PYD) est mécontent d'être snobé par les autorités saoudiennes

Qamishli : le PYD perturbe les funérailles de combattants peshmerga
    
 
Le Conseil national kurde dénonce les provocations terroristes du PYD
 
Le général Ahmed Berri (ASL) : "Les Russes apportent leur soutien aux milices kurdes du PYD" 
 
 
Le porte-parole du Front Sud de l'ASL : les YPG sont une "milice terroriste soutenant Assad"
 
Syrie : la Russie bombarde les rebelles kurdes (ASL) du djebel Akrad
 
Le PYD-YPG a empêché plus de 4.000 peshmerga syriens de rejoindre le combat contre l'EI