lundi 7 décembre 2015

Nord-est de Mossoul : envoi de soldats turcs pour entraîner les peshmerga

Des soldats turcs entraînent l'armée irakienne près de Mossoul-sces

04/12/2015 | 22:01

Des centaines de soldats turcs ont été envoyés dans la région de Mossoul pour entraîner l'armée irakienne qui se prépare à lancer une offensive contre la grande ville du nord de l'Irak contrôlée par le groupe Etat islamique (EI), a-t-on appris vendredi de source sécuritaire turque.

"Les soldats turcs sont arrivés dans la région de Bachika", a dit la source en évoquant un secteur montagneux situé au nord-est de Mossoul. "Un bataillon est déployé dans la région", a-t-elle ajouté sans fournir de chiffre précis.

Selon cette source, les soldats étaient déjà stationnés au Kurdistan irakien et ont été acheminés à Bachika à bord de véhicules blindés, en coordination avec la coalition internationale qui lutte contre l'EI.

La présence de soldats turcs au Kurdistan irakien est une question sensible, Ankara ayant repris les hostilités avec les séparatistes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et bombardant régulièrement leurs camps dans le nord de l'Irak.

D'après un autre responsable turc, des soldats turcs sont déployés en Irak "depuis deux ou trois ans" pour y former les forces irakiennes. "Cette mission s'inscrit dans ce cadre", a-t-il ajouté.

(Humeyra Pamuk; Tangi Salaün pour le service français) )
Source : https://www.zonebourse.com/actualite-bourse/Des-soldats-turcs-entrainent-larmee-irakienne-pres-de-Mossoul-sces--21512553/

La Turquie envoie 150 soldats au nord de l’Irak

Le gouvernement irakien a protesté contre l’entrée de troupes turques au nord du pays, dans une région contrôlée par les Kurdes.

6/12/15 - 16 H 48

Ankara y entraîne les combattants kurdes et a nié avoir d’autres intentions.

L’arrivée de forces Turques au Kurdistan irakien sème la discorde entre Bagdad et Ankara. Vendredi 4 décembre, l’agence officielle turque Anatolie a annoncé que 150 soldats turcs, appuyés par des blindés, ont été déployés dans la région de Mossoul, en Irak, sous contrôle des Kurdes. Ils y sont envoyés dans le cadre d’une mission d’entraînement des troupes kurdes irakiennes, assurent les autorités turques.

Mossoul, la grande ville du nord de l’Irak, est aujourd’hui sous le contrôle de Daech. Les Kurdes irakiens y combattent le groupe djihadiste et l’armée turque participe à la formation de ces combattants dans le cadre de la coalition anti-Daech. Selon Ankara le mouvement de troupe opéré vendredi répond au besoin de faire tourner les effectifs affectés à cette mission.
« Violation du droit international »

Mais le gouvernement Irakien a une autre interprétation et a protesté officiellement contre cette intrusion, faite sans que le gouvernement Irakien ait été consulté.

« Les autorités irakiennes appellent la Turquie à se retirer immédiatement du territoire irakien », a indiqué le premier ministre Haider al-Abadi dans un communiqué, parlant de « sérieuse violation de la souveraineté irakienne ».

Le ministère irakien des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur de Turquie alors que le président irakien, Fouad Massoum, un Kurde, a qualifié le mouvement de troupes turques de « violation du droit international ».

> À lire : Les Kurdes d’Irak reprennent Sinjar

Les soldats turcs sont déployés dans une zone à 80 km de la frontière turque, où se trouve un camp dans lequel des soldats turcs entraînent des Peshmergas, les combattants kurdes.

Le premier ministre turc Ahmet Davutoglu a démenti samedi que ce mouvement de troupes constituait le préalable à une opération militaire en Irak. Il a également nié que son pays ait l’intention de créer sur place un nouveau camp.
600 soldats turcs présents en permanence

Des soldats turcs sont présents depuis deux ans et demi dans le nord de l’Irak, dans le cadre d’un accord de coopération signé avec les autorités de la région autonome du Kurdistan irakien. « Ce n’est pas un nouveau camp », a-t-il dit, en rappelant que ses troupes y avaient déjà formé plus de 2 000 Irakiens.
Mais dans un communiqué, les autorités du Kurdistan irakien ont indiqué samedi que « le gouvernement turc avait envoyé ces derniers jours les experts et l’équipement nécessaires dans le but d’agrandir le camp » déjà existant.

Le quotidien turc Hurriyet affirme pour sa part qu’« avec 600 soldats, la Turquie est en train d’établir une base dans la localité de Bashiqa dans la région de Mossoul », en vertu d’un accord entre le président du Kurdistan irakien Massoud Barzani et le ministre turc des Affaires étrangères.

> À lire : Londres rejoint la coalition contre Daech

Ce déploiement turc représente un nouveau défi pour le premier ministre irakien qui a durci le ton cette semaine en proclamant que tout envoi de troupes étrangères sur le sol irakien serait considéré comme un « acte hostile ».
Alain Guillemoles (avec AFP)
Source : http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/La-Turquie-envoie-150-soldats-au-nord-de-l-Irak-2015-12-06-1389367

Turkish army in Northern Iraq to train Turkmen fighters

Turkish military in Northern Iraq will train Turkmen fighters along with the peshmergas and Arabs in the region, sources say

Editor / Internet
16:49 December 06, 2015 Yeni Şafak

Turkey deployed about 1,200 troops along with 20 to 25 tanks and several armored vehicles to replace training forces in the northern Iraqi city of Mosul.


According to Turkish military sources the military unit will train Turkmen fighters to prepare them for an operation to retake Tel Afer from Daesh.


The Daesh terrorist group seized the Turkmen-populated city in 2014, and killed hundreds of Sunni and Shiite Turkmens in the city.

The news battalion of Turkish forces will train both Shiite and Sunni Turkmens in the area to launch an operation as soon as possible.

Military sources said Turkish troops would not actively join the operation but would be ready against any kind of attack.

Though the Iraqi central government criticized the new deployment of Turkish soldiers while the Northern Iraqi authority welcomed Turkish moves, Turkish Army sources said they had been training fighters across four provinces in Northern Iraq to combat Daesh.

According to the Kurdistan Regional Government (KRG), Turkish military equipment and experts are to replace an existing unit in the Northern Iraq.

The new arrivals will be stationed at different military camps in the Mosul region plus the Soran and Kalacholan districts near the Iranian border.


Currently there are 500 mechanized troops in Bamarni, mostly tanks and infantry. Another 400 commando troops are stationed at the border town of Kanimasi.


Turkey's presence in the Northern Iraqi region will exceed 2,000 soldiers within a week,
according to local media report.

According to the Turkish military, peshmerga forces have been trained against homemade explosives and to use heavy machine guns, mortars and artillery. They also received first-aid training.

More than 2,500 peshmerga, including high-ranking officers, have attended the Turkish training, the military added.

KRG deputy peshmerga minister, Mjr. Gen. Karaman Kemal Omar, said the training provided by Turkish soldiers contributed greatly to an operation by Iraqi Kurdish forces to retake Sinjar district from Daesh on Nov. 12.

Sinjar is a town located 120 kilometers [74 miles] west of Mosul with a Yazidi Kurdish majority. It fell to Daesh in August 2014.

Turkish soldiers in the Mosul region were first sent there two-and-a-half years ago in order to train Iraqi peshmerga forces.

According media report, Turkish troops also trained 1,500 Turkmen fighters in Dohuk, a neighboring governorate of Mosul.

Local sources said this was the third period of Turkmen training as every 500 Turkmen fighters received military education in every period.
Source : http://www.yenisafak.com/en/world/turkish-army-in-northern-iraq-to-train-turkmen-fighters-2354069

"Yerevan Saeed ‏@YerevanSaeed 5 déc.

KRG says, Turkey has opened 3 miliary bases since last year - 1 in Soran, 1 in Qalacholan to train Pesh & other near Mosul to train Sunnis"

"Yerevan Saeed ‏@YerevanSaeed 5 déc.

For those who may think Turkish mili bases is only a KDP deal, one of the Turkish base is in Qalacholan, PUK's heartland."

"Yerevan Saeed ‏@YerevanSaeed 5 déc.

According to #KRG, the military bases are a part of the colaition efforts to counter ISIS."

Source : https://twitter.com/YerevanSaeed/status/673154408893579264

Voir également : Bagdad : les autorités irakiennes empêchent un avion suédois de livrer des armes au Kurdistan irakien

Le régime de Bagdad confisque des armes destinées à Erbil

Lutte contre l'EI : la Turquie a entraîné plus de 1.600 peshmerga irakiens

La Turquie d'Erdogan livre 15 pickups aux peshmerga irakiens

Lutte contre l'EI : les forces spéciales turques commencent à entraîner des Arabes sunnites et des Turkmènes

La Turquie a l'intention de poursuivre l'entraînement des peshmerga et de l'étendre à l'armée irakienne et à des forces arabo-sunnites anti-EI

La Turquie d'Erdogan est prête à contribuer à une opération de reconquête de Mossoul

Visite officielle d'Haidar al-Abadi en Turquie : Ahmet Davutoğlu a rappelé que la Turquie entraînait déjà les peshmerga et a promis davantage

La Turquie d'Erdogan continue à apporter une aide militaire aux peshmerga irakiens

Les forces armées turques entraînent 230 combattants kurdes irakiens dans le nord de l'Irak

L'armée turque entraîne les peshmerga kurdes irakiens

Arrivée en Turquie d'un deuxième groupe de peshmerga irakiens

Safin Dizayi (porte-parole du Gouvernement régional du Kurdistan) critique les extrémistes kurdes du BDP-HDP

Le ministre de la Santé de la région kurde d'Irak confirme que des peshmerga sont soignés en Turquie

Le porte-parole du Gouvernement régional du Kurdistan salue l'aide militaire et humanitaire apportée par la Turquie d'Erdogan

Fouad Hussein (représentant du Gouvernement régional kurde) confirme que la Turquie a livré des armes aux peshmerga et a commencé à les entraîner

Massoud Barzani révèle que la Turquie d'Erdogan a secrètement envoyé des armes aux peshmerga en août dernier

La Turquie d'Erdogan aurait secrètement payé deux mois de salaires pour les fonctionnaires du Kurdistan irakien

Les liens de dépendance du Kurdistan irakien à l'égard de la Turquie d'Erdogan