jeudi 17 décembre 2015

Draguignan : un commissaire de police violemment molesté par des manifestants pro-PKK

Draguignan Faits-Divers

Une manifestation pro-kurde interdite dégénère, un commissaire blessé

par La rédaction

il y a 1 jour

Interdite la veille par la préfecture, la manifestation pro-kurde pointant du doigt les répressions du gouvernement turc, a finalement eu lieu ce mercredi, dans la violence.


Lors du défilé, contenu tant bien que mal par les forces de police, des échauffourées se sont produites, au cours desquelles le commissaire de police Philippe Granata a été blessé.

En fin de journée, le maire de Draguignan, Richard Strambio, ne décolérait pas et déclarait s'être porté partie civile contre les organisateurs à qui il a signifié son indignation et son dégoût.

Le maire a formulé le souhait que les instigateurs de cette manifestation interdite pour cause d'état d'urgence soient fermement sanctionnés.


Car outre la situation d'urgence, en ville se déroulait le marché de Noël et le regroupement de l'ensemble des enfants et parents des employés de la ville et de la Communauté d'agglomération dracénoise. Ce qui était susceptible de mettre en danger la population.
Source : http://www.nicematin.com/faits-divers/une-manifestation-pro-kurde-interdite-degenere-un-commissaire-blesse-7360

En 2012, Draguignan avait été le théâtre d'une affaire d'extorsion de fonds impliquant le PKK : France : 9 Kurdes condamnés dans une affaire de financement du PKK et d'extorsion

Voir également : Marseille : des extrémistes kurdes jettent des projectiles contre la police française

Marseille : le sous-préfet Gilles Gray sanctionné pour ses propos critiques sur les Kurdes pro-PKK

Agitation nationaliste kurde à Marseille : le sous-préfet sort de ses gonds
 
Vague d'attaques des pro-PKK contre les Turcs d'Europe de l'Ouest

France : les sympathisants du PKK-YPG créent des troubles un peu partout (aéroports, autoroutes, gares, Assemblée nationale, TV)

Villiers-le-Bel et Evry : des Kurdes provoquent des affrontements avec la police suite à l'arrestation de certains d'entre eux

L'opération policière d'Arnouville et Evry visait l'organisation terroriste PKK

Le coup de force des Kurdes d'Arnouville

François Hollande et le terrorisme kurde

Suède : des sympathisants du PKK agressent la police et l'accusent de soutenir l'EI (pour changer...)