dimanche 22 novembre 2015

Mauvaise nouvelle pour les YPG : des rebelles turkmènes reprennent des villages syriens à l'EI, avec le soutien de l'aviation américaine et turque

Deux villages du nord de la Syrie repris aux jihadistes par les rebelles
AFP
21/11/2015

Des rebelles syriens dont des miliciens turkmènes, la minorité turcophone de Syrie, ont pris le contrôle de deux villages occupés par le groupe Etat islamique (EI) dans l'extrême nord du pays près de la frontière turque, a-t-on appris samedi de sources concordantes.


Cette opération qui a visé les villages de Harjaleh et Dalha, dans le nord de la province d'Alep, a été conduite avec le soutien d'avions de la coalition militaire antijihadiste dirigée par les Etats-Unis, ont rapporté l'agence de presse progouvernementale turque Anatolie et l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Anatolie a présenté cette offensive antijihadiste comme la première étape de la création d'une "zone de sécurité" destinée ultérieurement à accueillir les déplacés et réfugiés syriens, réclamée de très longue date par le gouvernement islamo-conservateur turc.
L'agence turque a précisé que l'offensive antijihadiste avait été conduite par des milices turkmènes et évoque un appui aérien turco-américain impliquant six chasseurs F-16 turcs, ainsi que 4 F-15, un AC-130 et trois drones américains.
Au moins 70 combattants jihadistes ont été tués pendant la nuit lors de ces combats, selon Anatolie.
L'ONG syrienne n'a pas détaillé les forces aériennes qui ont participé à l'opération et précisé que de violents combats étaient toujours en cours samedi autour des deux villages visés entre les forces rebelles et celles de l'EI.

Les Etats-Unis et la Turquie ont annoncé ces derniers jours leur intention de reprendre la partie de l'extrême nord du territoire syrien encore contrôlée par les jihadistes, une bande d'une centaine de kilomètres qui court le long de la frontière turque entre Mara et Jarablus. La Turquie fait campagne pour y créer une "zone de sécurité", vidée de l'EI et destinée à accueillir les Syriens déplacés qui se réfugient sur son sol. Mais les Etats-Unis ont toujours fermement rejeté cette idée.
Source : http://www.lorientlejour.com/article/956313/deux-villages-du-nord-de-la-syrie-repris-aux-jihadistes-par-les-rebelles.html

Au même moment, l'armée d'Assad et la Russie intensifient leurs opérations contre les rebelles turkmènes dans le nord de la Syrie : http://www.dailysabah.com/syrian-crisis/2015/11/19/assad-forces-russian-air-strikes-target-turkmen-villages-in-syria

Voir également : Mauvaise nouvelle pour les YPG : des Turkmènes syriens participent aux opérations de la coalition anti-EI

Les Turkmènes syriens ont décidé de former une armée unifiée pour combattre l'EI et le PYD

RAPPEL : la Turquie a déjà bombardé à plusieurs reprises les positions de l’Etat islamique (EIIL)