mardi 13 octobre 2015

Selon le RSDH, même al-Nosra tuerait moins de civils que le PYD-YPG en Syrie

Le Front al-Nosra est idéologiquement la faction la plus radicale de la rébellion syrienne (après Jund al-Aqsa).

Pourtant, selon les estimations du Réseau syrien des droits de l'homme (RSDH), al-Nosra aurait tué moins de civils que le PYD-YPG, sur la période allant d'août 2014 à août 2015 :




Source : http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/09/08/en-syrie-qui-de-l-ei-ou-du-regime-de-bachar-al-assad-a-fait-le-plus-de-victimes_4748890_4355770.html

Pour parfaire cette comparaison, il importe de préciser qu'al-Nosra est engagé dans un combat frontal et acharné avec le régime d'Assad (régime responsable de la grande majorité des victimes civiles et de 87 % des massacres confessionnels), alors que le PYD est en paix avec ce dernier (Qamishli et Hassakeh). Ensuite, à titre de perspective, il faut garder en tête qu'al-Nosra (qui a des milliers de combattants) opère un peu partout dans la Syrie occidentale (Nord-Ouest, Homs, Deraa, Golan). Selon Fabrice Balanche, al-Nosra et les autres rebelles auraient contrôlé 20-25 % de la population syrienne en mai 2015, et le PYD seulement 5-10 %.

Voir également : Alep : intensification des attaques des YPG contre des factions rebelles

Le PYD-YPG quémande le soutien militaire de la Russie... au moment même où celle-ci bombarde la rébellion syrienne

Idleb (Syrie) : mort d'Abou Omar al-Kurdi (un membre fondateur du Front al-Nosra)

Des Kurdes de nationalité turque parmi les djihadistes d'al-Nosra tués par les frappes américaines à Alep et Idleb
  
Syrie : le PKK-YPG tue des dizaines de civils à Hasaka
 
La Coalition nationale syrienne maintient que le PKK-YPG a commis un massacre de civils dans la région d'Hasaka


Amnesty International documente les nombreux crimes de guerre du PYD-YPG dans le Nord syrien

Les zones contrôlées par le PKK-PYD-YPG en Syrie : arrestations arbitraires, torture, meurtres inexpliqués et disparitions