samedi 18 juillet 2015

Pour avoir écrit un article mettant en doute les performances et la moralité des YPG, une journaliste reçoit des menaces de viol et des insultes misogynes

"Sofia Barbarani ‏@SofiaBarbarani 16 juil.

More messages I received as a result of an article I wrote about the #YPG."

Source : https://twitter.com/SofiaBarbarani/status/621634967190138886

"Sofia Barbarani ‏@SofiaBarbarani 16 juil.

Continuous use of sexual violence."

Source : https://twitter.com/SofiaBarbarani/status/621634626210037760

"Sofia Barbarani ‏@SofiaBarbarani 16 juil.

This is just one of them 8/8"

Source : https://twitter.com/SofiaBarbarani/status/621633695095480322

"Sofia Barbarani ‏@SofiaBarbarani 16 juil.

More of the vile, misogynistic, sexually violent message I received for doing my job."

Source : https://twitter.com/SofiaBarbarani/status/621634248424886272

L'article en question : YPG : les désillusions des volontaires occidentaux (incompétence militaire et médicale, haine anti-arabe)

Voir également : PYD et féminisme : une opération de communication à usage externe

Syrie : la police politique du PYD disperse les manifestations de solidarité avec les Kurdes de Mahabad

Ahmad Mustafa (révolutionnaire syrien d'origine kurde) : "Je souhaite que les organisations de défense des droits de l'homme fassent pression sur le PYD afin qu'ils me rendent mon fils"

Le violeur kurde Selcuk Ozcan est membre du PKK

Turquie : la complaisance du HDP (parti nationaliste kurde) pour la polygamie

Le particularisme anthropologique kurde en Turquie (et ailleurs)

Allemagne : la triste vérité sur le meurtre atroce de Maria P.

Poids des traditions locales à Diyarbakir : une Kurde se fait tirer dessus parce qu'elle a chanté en public

Adıyaman : un père et un grand-père kurdes condamnés à la prison à vie pour avoir enterré vivante une jeune fille

Les femmes peshmerga : l'arbre qui cache la forêt

Kurdistan irakien : plus de 3.000 cas connus de femmes tuées par les violences domestiques ces 5 dernières années

Kurdistan irakien : plus de 6.000 cas de violences contre des femmes enregistrés cette année

Bonne nouvelle : la pratique de l'excision commencerait à décroître chez les Kurdes irakiens

La coutume barbare de l'excision chez les Kurdes de Suleimani (nord de l'Irak)

Le crime d'honneur : une pratique tribale ni turque, ni vraiment musulmane mais kurde

La lapidation chez les Kurdes yezidis (non-musulmans) du nord de l'Irak