samedi 20 juin 2015

L'émir de l'EI "Abu Osama al-Kurdi" : un Kurde de Konya

"The Turkish unit that Peri was assigned to was led by an “emir” whose nom de guerre was Abu Osama al-Kurdi. An ethnic Kurd from Konya in central Anatolia, Kurdi had fought in Afghanistan. He “was the general emir," Peri recalled. "He also decided how the units were divided, like ‘Ten people go here and 10 people there.'” Kurdi’s brother Abdussalam was also part of the brigade. “He was the military emir, that is, the person who commanded us militarily.”"

Source : http://www.al-monitor.com/pulse/originals/2015/06/turkey-syria-iraq-isis-new-turkish-unit-lures-kurds.html

Voir également : Attentat contre le meeting du HDP : le suspect (Orhan G.) est né dans une famille kurde alévie

Palmyre/Tadmor : un Kurde originaire de Muş (Turquie) est mort dans les rangs de l'EI

Syrie : un Kurde de Diyarbakır est mort au combat dans les rangs de l'Etat islamique

Diffusion de "Konstantiniyye" : l'EI cherche à séduire les Kurdes de Turquie

Allemagne : l'Etat islamique attire de jeunes Kurdes

Islamisme et vocations djihadistes chez les Kurdes

Syrie : davantage de djihadistes en provenance de Russie et de France que de Turquie (pays majoritairement musulman et contigu)

Peu de Turcs parmi les djihadistes en provenance d'Europe de l'Ouest

Allemagne : la remarquable sous-représentation des Turcs chez les djihadistes

Les Kurdes et l'EIIL

Des mosquées d'Erbil à l'EI : parcours de Kurdes radicalisés

Plus de 250 Kurdes de la région kurde d'Irak sont morts au combat dans les rangs de l'EI

Au total, 500 Kurdes du Kurdistan irakien ont rejoint l'EI, dont trois mollah employés par l'administration kurde