lundi 2 mars 2015

Terrorisme : Metin Karasular (un trafiquant de drogue et d'armes proche du PKK) avoue avoir été en contact avec Amedy Coulibaly

"Leur panoplie guerrière pourrait venir en partie de Belgique

Avant de semer la mort, les terroristes disposaient d'une vraie puissance de feu. Sur les lieux de la fusillade de l'imprimerie de Dammartin-en-Goële, où les Kouachi sont morts en «martyrs» le 9 janvier, les enquêteurs retrouvent deux kalachnikovs, un pistolet Tokarev, un lance-roquettes yougoslave de couleur verte chargé d'une ogive portant des mentions en cyrillique, des gilets tactiques, des munitions et des grenades. Coulibaly est lui aussi équipé comme un porte-avions, comme en atteste l'artillerie retrouvée à côté de son cadavre et dans l'appartement conspiratif de Gentilly. Lancés sur l'origine des armes, les policiers orientent leurs soupçons vers des trafiquants connus en Belgique. Metim K., un Turc de 44 ans négociant en stups et en calibres soupçonné d'être proche des séparatistes du PKK, s'est présenté dès le 12 janvier à la police de Charleroi pour confesser qu'il avait été en contact avec Coulibaly en juillet dernier pour acheter la Mini Cooper de sa compagne Hayat Boumeddiene.

Le prix avait été fixé à 12.000 euros et deux «associés» de Metim K., des Grecs surnommés «Sado» et «Sadik», avaient réglé le rapatriement de la voiture de la France vers la Belgique. Coulibaly, ne voyant jamais la couleur de l'argent, s'est rendu plusieurs fois à Charleroi pour exiger à la fin 22.000 euros. Comme l'attestent des commandes d'armes saisies en perquisition et écrites de sa main, Metim K. est notamment soupçonné de négocier des Tokarev ainsi que des munitions de kalachnikov. L'ultime voyage outre-Quiévrain de Coulibaly a lieu dans la nuit du 5 au 6 janvier, juste avant qu'il ne redescende en région parisienne pour croiser Chérif Kouachi."

Source : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/03/01/01016-20150301ARTFIG00151-attentats-de-paris-le-scenario-bien-prepare-des-freres-kouachi-et-d-amedy-coulibaly.php

L'information sur l'existence et le profil de ce Metin K. (et non "Metim"), alias Metin Karasular, a été diffusée par les médias turcs dès janvier (l'individu est connu pour des infractions en lien avec le PKK) : http://www.hurriyet.com.tr/dunya/28005104.asp

Par ailleurs, un Kurde de Paris a joué le rôle d'intermédiaire entre Coulibaly et Karasular :

"L’affaire démarre à l’automne 2014. Ali K., un Kurde de Paris, ami de Coulibaly, vient à Charleroi pour rencontrer Metin Karasular : l’homme tient un commerce de pneus à Marchienne, il est aussi en train de monter une affaire d’achat-vente de voitures d’occasion avec une connaissance, un Grec, Epaminondas T.

Ali veut vendre la voiture d’un « pote », une Mini Cooper. La voiture est quasiment neuve : Hayat Boumedienne l’a achetée 27.000 euros en septembre 2014. La négociation prendra quelques semaines, entre Paris et Charleroi : Coulibaly vient au moins deux fois à Charleroi, Epaminondas se rend à Paris à plusieurs reprises."

Source : http://www.lanouvellegazette.be/1223698/article/2015-02-27/charlie-hebdo-coulibaly-est-venu-plusieurs-fois-a-charleroi

Voir également : Entraînements organisés par le PKK en Belgique

Belgique : Steven Vanackere condamne les attaques des terroristes kurdes du PKK

Le PKK et le trafic de drogue

France : dix Kurdes de nationalité turque condamnés pour financement du PKK

Le violeur kurde Selcuk Ozcan est membre du PKK

Terrorisme : l'Etat allemand continue de sévir contre le PKK

L'Allemagne s'inquiète du fait que certains de ses ressortissants rejoignent les terroristes du PKK

Quand les forces nationalistes kurdes s'acoquinaient avec l'EIIL

Barbarie antisémite à Jérusalem : un attentat revendiqué par le FPLP communiste, allié d'Assad et du PKK-PYD-YPG