mercredi 11 mars 2015

Le gouvernement intérimaire syrien condamne les exactions des YPG à Hassaka

samedi, 07 mars 2015 16:35
Le Gouvernement intérimaire condamne les crimes des Unités de protection du peuple à Al Hassakeh

Les miliciens des Unités de protection du peuple du Parti de l'Union démocratique et les forces du régime mènent une horrible campagne de meurtre et de déplacement de la population syrienne à la campagne d'Al Hassakeh, brûlant et bombardant la région.
Le Gouvernement intérimaire syrien a fermement condamné les pratiques des Unités de protection du peuple et de ses agents contre le peuple syrien dans le gouvernorat d'Al Hassakeh.
Les hommes de ces Unités s'en prennent ainsi à l'unité nationale et portent atteinte à la Révolution Syrienne et ses objectifs, amplifiant les divisions créées par le régime tyrannique au sein du peuple de la nation syrienne. Les civils ont perdu tout espoir d'un soutien politique ou autre face à ces pratiques barbares.
Le Gouvernement intérimaire syrien, a, dans un communiqué, fait porter l'entière responsabilité ces actes et des actes à venir aux Unités de protection du peuple et au Parti de l'Union démocratique. Ces violations doivent cesser.
L'Etat démocratique, pluraliste et civil que la Révolution Syrienne vise à atteindre, et dont beaucoup de Syriens ont et se sont sacrifiés pour, ne pourra voir le jour si ces crimes ne prennent pas fin. Cette autre forme de tyrannie que les Syriens voient apparaître sur leur terre ne doit pas se substituer au terrorisme du régime et à l'extrémisme des terroristes.
Justifier ces crimes en prétendant lutter contre l'organisation terroriste l'Etat Islamique (EI) et ses hommes est inadmissible et ne suit aucune logique politique ou nationale, en plus d'être immoral et inhumain. Ce type d'excuses montre le réel objectif de ces crimes fascistes qui rejoignent en tous points les crimes des régimes despotiques qui ont justifié leurs crimes pendant des décennies en prétendant lutter contre l'ennemi. Les Révolutions du Printemps arabe se sont soulevées pour mettre un terme à l'hégémonie de ces régimes, à l'injustice et aux violations.
Les Syriens, de toutes les composantes, font face à une menace existentielle représentée par le régime d'Assad et ses forces extrémistes. Les Syriens doivent rester unis et ne pas chercher à réaliser leurs propres objectifs qui fragiliseraient et fragmenteraient le pays et le plongeraient dans des conflits sans fins.
Source : http://fr.etilaf.org/all-news/nouvelles-locales/le-gouvernement-interimaire-condamne-les-crimes-des-unites-de-protection-du-peuple-a-al-hassakeh.html

Pour rappel : Sham News Network confirme que les YPG ont incendié des villages arabes à Tall Hamis

Tall Hamis : les YPG pillent et incendient des villages arabes

Voir également : Zahra et Nouboul : le PYD-YPG aide les forces d'Assad contre les rebelles syriens

La collaboration entre le PYD-YPG et la dictature sanguinaire d'Assad

Une carte de France 24 confirme la coopération entre le PYD-YPG et le régime d'Assad (nord-est de la Syrie)

Carnegie Endowment : "il existe des rapports sur des civils arabes fuyant l'avancée de l'YPG plus au Sud"

Qamishli : les YPG torturent à mort un adolescent de 16 ans
 
Ayn al-Arab/Kobanê : la Coalition nationale syrienne accuse les YPG d'avoir tué des civils (faussement présentés comme des combattants de l'EI)
 
Syrie : le PKK-YPG tue des dizaines de civils à Hasaka
 
La Coalition nationale syrienne maintient que le PKK-YPG a commis un massacre de civils dans la région d'Hasaka
 
13 personnes d'une même famille tuées dans le village de Matiniya : un nouveau massacre de civils par le PKK-YPG ?
 
L'opposition syrienne (dont fait partie le Conseil national kurde) accuse le PYD-YPG de nettoyage ethnique

Irak : diverses sources confirment l'existence d'exactions perpétrées par le PKK-YPG dans des villages arabes