mardi 17 mars 2015

Afrin : le PYD enlève et torture une adolescente, puis pousse sa famille à l'exil en Turquie

ʿAfrin: PYD kidnaps and tortures teenager and demands that she leave the country

KURDWATCH, March 11, 2015—On February 28, 2015, masked people kidnapped Rojin Hanan Kurish (b. January 1,  2000) in front of her parents home in ʿAfrin. She was released on a highway the same day. Prior to her release she was tortured. Employees of the transitional administration in the canton of ʿAfrin, which was appointed by the Democratic Union Party (PYD), demanded that the family leave the country within forty-eight hours. On March 3, Rojin, her sister Julia (b. 1998) and her brother Imad (b. 1997) fled to Turkey, where her father already lives due to health reasons. Ibrahim Kurish, the children’s uncle, who was himself previously kidnapped by the PYD [further information] told KurdWatch: »We have been supporting the revolution since 2011. We are against the regime and against the politics of the PYD. The PYD does not want to have any critics in the country.«
Source : http://www.kurdwatch.org/?aid=3373&z=en&cure=1029

Voir également : Afrin : la police politique du PYD (Asayish) avait enlevé un combattant du PDK syrien

Ahmad Mustafa (révolutionnaire syrien d'origine kurde) : "Je souhaite que les organisations de défense des droits de l'homme fassent pression sur le PYD afin qu'ils me rendent mon fils"

Hassakeh : le PYD arrête trois membres du PDK syrien et ferme le bureau de ce dernier

Sheran Ibrahim (un ancien leader du PYD) : "la politique volontariste du PYD pour dominer le Rojava a eu pour résultat l'avancée de l'EI dans les zones kurdes"

Ibrahim Biro (secrétaire général du parti kurde Yekiti) : les combattants des partis kurdes ont été "détenus, harcelés et exilés" par le PYD

Mustafa Osso (Conseil national kurde) dénonce l'enrôlement forcé de centaines de jeunes Kurdes (et non-Kurdes) dans les YPG

Kobanê : des Kurdes réfugiés à Suruç (Turquie) critiquent le PKK-PYD

Francesco Desoli : "le PYD n’a pas hésité à utiliser tous les moyens à sa disposition pour éliminer ou marginaliser ses rivaux politiques"

Massoud Barzani (novembre 2013) : "le PYD essaie par la force des armes et en accord avec le régime syrien d'imposer un état de fait"

Syrie : la répression du PKK-PYD-YPG contre les partisans du PDK de Barzani

Les zones contrôlées par le PKK-PYD-YPG en Syrie : arrestations arbitraires, torture, meurtres inexpliqués et disparitions