vendredi 19 septembre 2014

La Turquie ouvre ses portes à une vague de réfugiés kurdes syriens

La Turquie ouvre sa frontière à des milliers de Kurdes syriens fuyant l'Etat islamique

Le Monde.fr avec AFP | 19.09.2014 à 14h42 • Mis à jour le 19.09.2014 à 15h56

La Turquie a ouvert vendredi 19 septembre sa frontière à quelque 4 000 Kurdes syriens fuyant la poussée des djihadistes dans le nord-est de la Syrie. Depuis jeudi, des centaines de Kurdes syriens s'étaient massés à la frontière de la Turquie, qui, dans un premier temps, avait refusé d'accueillir les déplacés, préférant leur porter assistance sur le sol syrien.

L'offensive persistante des extrémistes sunnites de l'Etat islamique (EI) vers des zones proches de la frontière turque a poussé Ankara à reconsidérer sa politique et à ouvrir ses portes vendredi. « Nous avons ouvert notre frontière. Nous allons évidemment porter assistance à ces gens », a déclaré le premier ministre de la Turquie, Ahmet Davutoglu.

« MERCI À LA TURQUIE »


« Nous allons aider tous les déplacés avec tous nos moyens, mais notre objectif principal est de les aider, si possible, dans les limites des frontières syriennes », a-t-il ajouté.

A la suite de cette décision, des centaines de personnes, principalement des femmes, des personnes âgées et des enfants, mais aussi des handicapés transportés difficilement par leurs proches, se sont ruées à la frontière pour entrer en Turquie
sous l'œil vigilant des forces de sécurité et des caméras de télévision.

« Merci à la Turquie ; que Dieu vous bénisse. Je suis parvenue malgré tout à sauver mes deux enfants », disait en kurde une jeune femme en pleurs sur la chaîne Haber Türk. Une autre déplacée a expliqué sur la même chaîne que les djihadistes tuent sans discrimination dans les villages dont ils se sont emparés et « persécutent » surtout les femmes, évoquant des viols.

La Turquie accueille depuis le début du conflit en Syrie, en 2011, environ 1,5 million de réfugiés syriens, et ses capacités d'accueil sont dépassées depuis longtemps. De ce fait, elle a décidé d'accueillir les réfugiés à la lisière de ses frontières.
Source : http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/09/19/la-turquie-ouvre-sa-frontiere-a-des-milliers-de-kurdes-syriens-fuyant-l-ei_4490857_3218.html

Voir également : Une partie des réfugiés yézidis préfèrent émigrer en Turquie que de rester dans le Kurdistan soi-disant "démocratique" de Barzani

De plus en plus de chrétiens irakiens se réfugient en Turquie, pays soi-disant "oppresseur"

Question des réfugiés syriens : "La Turquie a épargné à l'Europe une catastrophe humanitaire"

La Turquie : une zone de refuge et d'assistance humanitaires

La Turquie, terre d'accueil massif des réfugiés kurdes d'Irak