mercredi 20 juin 2012

Aslan Usoyan, un des plus importants parrains de la mafia moscovite : un Kurde yézide

NOTE D'ACTUALITÉ N°230
RUSSIE : LE PLUS IMPORTANT PARRAIN DE MOSCOU VICTIME D'UNE TENTATIVE D'ASSASSINAT


Alain Rodier
16-10-2010

Aslan Usoyan alias « grand-père Hassan », un des parrains les plus importants de Moscou, a été l'objet d'une tentative de meurtre le 16 septembre 2010 vers 20 h 00, à Moscou.
Un tueur a gages a tiré sur lui et ainsi que sur son garde du corps à l'aide d'un fusil kalachnikov à lunette équipé d'un modérateur de son. En raison des mesures de sécurité adoptées par Usoyan, il a fallu à l'agresseur monter un véritable traquenard en se postant dans l'immeuble faisant face au domicile du fils du mafieux. En effet, Usoyan qui n'apparait pratiquement plus en public, a néanmoins gardé l'habitude de rendre régulièrement visite à son rejeton. Les deux victimes ont été transportées à l'hôpital dans un état grave, alors que l'agresseur parvenait à s'enfuir.

Géorgien d'origine kurde, Alan Usoyan est à la tête d'une importante organisation criminelle transnationale (OCT) moscovite également très présente dans le Nord Caucase.
Depuis 2007, il est en guerre ouverte avec le clan de Tariel Oniani qui dirige, depuis la prison de Matrosskaya Tishina où il purge une peine de dix ans d'incarcération, une OCT d'origine géorgienne qui tente de prendre pied à Moscou après avoir été particulièrement active en Espagne. Les affrontements ont fait de nombreuses victimes par le passé dont un Vory v Zakone (bandit dans la loi) très réputé : Vyacheslav Kirillovich Ivankov, « le petit Japonais », assassiné par un tireur d'élite le 28 juillet 2009[1]. Ce dernier était chargé des « traditions » au sein du clan d'Aslan Usoyan.

Les enjeux de cette guerre sont non seulement territoriaux mais concernent aussi les marchés lancés à l'occasion des Jeux Olympiques d'hiver de 2014 qui doivent se dérouler à Sochi, sur la mer Noire. En effet, les OCT des ex-pays de l'Est sont très présentes dans l'immobilier, l'hôtellerie, la restauration, et les loisirs (jeux, prostitution, drogue...). Le pactole à saisir est faramineux d'autant que la corruption, qui est endémique en Russie, permet de facilement infiltrer le monde des affaires.

Déjà, le richissime Shabtai Kalmanovitch, qui s'occupait de sports et de spectacles, a été assassiné le 21 novembre 2009. Il était trop proche du clan Aslan Usoyan, ce que Tariel Oniani n'aurait pu supporter. Malgré plusieurs tentatives de négociations destinées à conclure une « paix des braves[2] », il semble que la guerre interne va se poursuivre dans un proche avenir.

    [1] Il n'est mort des suites de sa blessure à l'abdomen que le 12 octobre.
    [2] Ces dirigeants criminels sont des Vory v Zakone, c'est-à-dire qu'ils sont tenus de respecter un certain « code d'honneur ». Mais ce dernier ne semble pas peser bien lourd quand les intérêts financiers sont très importants.
Source : http://www.cf2r.org/fr/notes-actualite/russie-le-plus-important-parrain-de-moscou-victime-une-tentative-assassinat.php

"Aslan Usoyan (Russian: Аслан Усоян) (born 27 February 1937) aka Grandpa Hassan is an ethnic Yezidi mobster and thief in law began his career operating in Georgia, continued in Moscow, Ural, Siberia, Uzbekistan, Krasnodar, Sochi, and other parts of ex-USSR.[1]"

Source : http://en.wikipedia.org/wiki/Aslan_Usoyan