mercredi 28 mars 2012

Adıyaman : un père et un grand-père kurdes condamnés à la prison à vie pour avoir enterré vivante une jeune fille

"Lepoint.fr - Publié le 08/02/2010 à 16:02 - Modifié le 08/02/2010 à 17:00

Enterrée vivante en Turquie : le père et le grand-père risquent la prison à vie

Le père et le grand-père d'une adolescente kurde enterrée vivante parce qu'elle parlait aux hommes, dans le sud-est de la Turquie, risquent la prison à vie pour ce "crime d'honneur" qui provoque la mobilisation et l'indignation d'associations de femmes.

Ayhan Mémi, 40 ans, et Féthi Mémi, 65 ans, devraient être inculpés dans l'acte d'accusation préparé par le parquet de Kahta, ville kurde de l'est anatolien, d'"homicide prémédité avec circonstances aggravantes, perpétré avec cruauté", a-t-on indiqué lundi de source judiciaire locale. Le code pénal turc requiert la prison à vie pour ce genre de crime."

Source : http://www.lepoint.fr/actualites-monde/2010-02-08/enterree-vivante-en-turquie-le-pere-et-le-grand-pere-risquent-la/924/0/421837

Father, grandfather get life for burying teenage girl alive

23 March 2012 / TODAYSZAMAN.COM,

A court has sentenced the father and grandfather of a 16-year-old girl who was found dead after having been buried alive in her family's backyard in 2009 to aggravated life imprisonment.


Medine Memi was reported missing by her family in late December of last year. After 40 days had passed with no leads, police receive a tip that led to a search of the girl's family home in Adıyaman's Kahta district. During the search they discovered a hole two meters deep underneath a chicken coop in the backyard. Medine had been buried in the hole in a sitting position with her hands tied.

The results of an autopsy revealed that Medine had a significant amount of dirt in her stomach and lungs, and forensic experts in Malatya, where the autopsy was performed, said this indicated that the girl had been buried alive. Before she was killed, Medine had reportedly sought help from police, going to them several times to report abuse she and her mother suffered from.

The Adıyaman High Criminal Court concluded the two-year-old case on Thursday, convicting her father, Ayhan Memi, and her grandfather, Fethi Memi, of premeditated murder, disregarding the father's request for acquittal based on the defense that Fethi Memi had actually buried the girl. The two were sentenced to aggravated life imprisonment.
Source : http://www.todayszaman.com/news-275144-father-grandfather-get-life-for-burying-teenage-girl-alive.html

Voir également : Le crime d'honneur : une pratique tribale ni turque, ni vraiment musulmane mais kurde

La lapidation chez les Kurdes yezidis (non-musulmans) du nord de l'Irak

Italie : arrestation de 5 racketteurs kurdes

Des racketteurs kurdes arrêtés en Italie
Mis à jour le 27/03/2012 à 15:39 | publié le 27/03/2012 à 15:32

La police italienne a annoncé aujourd'hui l'arrestation de cinq Kurdes soupçonnés de racketter leurs compatriotes dans le nord de l'Italie en leur infligeant une sorte d'"impôt révolutionnaire" pour financer le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).


L'enquête a débuté au parquet de Venise il y a plusieurs mois après le passage à tabac d'un citoyen turc résidant dans cette région et tenant un petit restaurant.
"Nous avons établi les modalités de financement du PKK selon un schéma bien rodé et le groupe agissait contre ceux qui refusaient de payer l'impôt révolutionnaire en exerçant des pressions psychologiques, accompagnées parfois de violences", a indiqué devant la presse à Venise un responsable de la police anti-terroriste italienne Gaetano Ezio.


Les Kurdes résidant dans le nord-est de l'Italie devaient payer de 10 à 30 euros par personne et par mois, plus un versement annuel variant entre 1.000 et 1.500 euros, selon la même source. Quatre des cinq Kurdes arrêtés habitaient dans le nord-est de l'Italie, le cinquième à Crotone (Calabre, sud).
Plusieurs perquisitions ont été effectuées dans le cadre de cette opération, y compris au domicile des victimes, au cours desquelles a été retrouvé un livre contenant les noms des personnes ayant payé et le montant des somme versées.

Le PKK, considéré comme un mouvement terroriste par la Turquie, l'Union européenne et les Etats-Unis, a déclenché en 1984 une rébellion sécessionniste dans le sud-est de la Turquie, région pauvre et sous-développée, peuplée majoritairement de Kurdes.
Ce conflit a fait plus de 45.000 morts depuis cette date, selon l'armée turque.
Source : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/03/27/97001-20120327FILWWW00532-pkk-5-racketteurs-kurdes-arretes-en-italie.php

dimanche 11 mars 2012

Reims : enquête antiterroriste concernant des tentatives d'extorsion de fonds par le PKK

Sept interpellations près de Reims dans une enquête sur le financement du PKK

Publié le 06.03.2012, 17h26

Sept personnes ont été interpellées mardi dans la région de Reims dans le cadre d'une enquête antiterroriste sur des tentatives d'extorsion de fonds pour le financement du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), a-t-on appris de source proche de l'enquête.
Ces sept personnes ont été interpellées par la sous-direction antiterroriste (SDAT) et la PJ de Reims dans le cadre d'une information judiciaire conduite par le juge Thierry Fragnoli portant en particulier sur une tentative d'extorsion de fonds sur un restaurateur, a-t-on précisé.

L'ouverture de cette enquête remonte à septembre 2011.
Dans un dossier similaire de financement du PKK, quatre personnes avaient été mises en examen et trois d'entre elles placées en détention provisoire en début février. L'enquête avait également été ouverte à la suite de plaintes pour extorsion de fonds censés servir au financement du PKK.
Le PKK, considéré comme un mouvement terroriste par la Turquie, l'Union européenne et les Etats-Unis, a déclenché en 1984 une rébellion sécessionniste dans le sud-est de la Turquie, région pauvre et sous-développée, peuplée majoritairement de Kurdes.
Ce conflit a fait plus de 45.000 morts depuis cette date, selon l'armée.
Source : http://www.leparisien.fr/reims-51100/sept-interpellations-pres-de-reims-dans-une-enquete-sur-le-financement-du-pkk-06-03-2012-1892595.php