dimanche 18 septembre 2011

Qu'est-ce que le "drame kurde" ?

Georges Corm, La Méditerranée, espace de conflit, espace de rêve, Paris, L'Harmattan, 2001, p. 84 :

"En réalité, le drame kurde, comme auparavant celui des Arméniens, réside dans les directions politiques de caractère patriarcal ou autoritaire, qui se laissent entraîner dans les jeux géopolitiques qui dépassent largement leur propre capacité d'autonomie et de compréhension des comportements des grands Etats manipulateurs. L'appui de la puissance extérieure constituant un élément indispensable du maintien et de l'accroissement du pouvoir des chefs de factions communautaires, souvent en désaccord entre eux, les communautés deviennent encore plus otages des jeux géopolitiques régionaux. Le cas dramatique des Arméniens en est une illustration ancienne ; les Kurdes, quant à eux continuent d'être victimes du jeu des puissances qu'épousent leurs chefs. Leur soulèvement généralisé en Irak au cours de la Guerre du Golfe, sur invitation de la coalition alliée, aura causé non seulement d'innombrables et vaines souffrances, mais aussi entraîné les Kurdes de Turquie dans la spirale de la violence déstabilisatrice et aggravé les antagonismes entre factions kurdes d'obédiences diverses."