jeudi 19 août 2010

Le massacre des Kurdes par les Arméniens et Assyriens

Salah Jmor, L'origine de la question kurde, Paris, L'Harmattan, 1994 :

"Après la défaite de l'armée ottomane sur le front du Caucase à Laigean en août 1916, l'armée russe avait envahi le Kurdistan du Caucase jusqu'à la ville kurde de Khaneqin au sud du Kurdistan. Les villes kurdes de Bayezid, Alshkord, Van, Ourmiye, Rawandiz, Penjwên et Khaneqin et leurs provinces restèrent sous l'occupation russe jusqu'à la retraite de l'armée russe après la révolution bolchevique d'octobre 1917. L'armée russe était conduite par des divisions composées en majorité d'Arméniens connaissant bien le Kurdistan. Mais ces Arméniens de Russie commirent des massacres contre les populations kurdes de Bayezid, de Van et de Rawandiz soi-disant pour se venger de la participation des Kurdes au massacre des Arméniens de Turquie par le gouvernement des Jeunes-Turcs. L'historien Amin Zeki a estimé le nombre total des Kurdes tués pendant la guerre à plus d'un demi-million de personnes." (p. 54-55)

"Le gouvernement britannique n'ignorait pas non plus que les Kurdes avaient été victimes de massacres commis par des groupes arméniens et assyriens accompagnant l'armée russe au Kurdistan. Toutefois, le massacre des Kurdes musulmans n'avait pas autant impressionné les Alliés que le massacre des Arméniens chrétiens." (p. 103)